Alliances et affaires, cession, acquisition, transmission, reprise d'entreprises

Cession achat de PME

Ils nous ont fait confiance...


 

a acquis la société 



Alliances & Affaires 
a conseillé le cédant


 BAST

PARTICIPATIONS


 

a acquis la société 




Alliances & Affaires 
a conseillé le cédant

 

a acquis la société 


Alliances & Affaires 
a conseillé le cédant

 


a acquis la société
 



Alliances & Affaires
 
a conseillé le cédant



  


a acquis la société

 




Alliances & Affaires 
a conseillé le cédant

 

 



a acquis la société 




ROMANIA


Alliances & Affaires 
a conseillé le cédant


  



a acquis la société 





Alliances & Affaires 
a conseillé le cédant

 


a acquis la société

 





Alliances & Affaires 
a conseillé le cédant


 


a acquis la société 



Alliances & Affaires 
a conseillé le cédant





a acquis la société
 



Alliances & Affaires 
a conseillé le cédant

 



a acquis la société
 




Alliances & Affaires 
a conseillé le cédant

 



a acquis la société
 




Alliances & Affaires 
a conseillé le cédant

 

 

a acquis la société


  


Alliances & Affaires
a conseillé l'acquéreur

 

 
   

a acquis la société



  


Alliances & Affaires
a conseillé l'opération

 


    



a acquis la société



  



Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

    


a acquis la société

  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

   

 

a acquis la société



 

  


Alliances & Affaires
a conseillé l'acheteur

   

 

 

a acquis la société




  


Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

   




 

a acquis la société





  


Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

 

a acquis la société


  


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 


 

a acquis la société

 

 

 
Alliances & Affaires

a conseillé le vendeur

 

a acquis la société

 

 

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

 

a acquis la société

 

 

 

 
Alliances & Affaires

a conseillé le vendeur



  

a acquis la société

 

 


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur


 

 

 

a acquis la société

 

 


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur


 

a acquis la société


  

 

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

a acquis la société

 

 

 

 

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

a acquis la société

 

 

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

a acquis la société


  

 

  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

 

a acquis la société

 

 


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

a acquis la société


  


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

a acquis la société


  


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 


  

a acquis la société


  

 

 

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

a acquis la société


  


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

a acquis la société

 

 

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 


Société du groupe P.B.M

 

 

a acquis la société


  

 


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 


  

a acquis la société


  


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

 

a acquis la société


  

 

 

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur


 

a acquis la société


  


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

a acquis la société


  


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

a acquis la société


  


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

a acquis la société

 

 

 

 

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

a acquis la société

 

 


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

a acquis la société

 

 

 

 

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur


  


  

a acquis la société


  


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

a acquis la société


  


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

a acquis la société


  

 

 

Alliances & Affaires
a conseillé l'acheteur

 


  

a acquis la société


  

 

 

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 


 

 a acquis la société


 


 

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

a acquis la société


  


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

 

a acquis la société


 

 

 

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

 

a réalisé un O.B.O avec
le dirigeant de la société


 

 

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

a acquis la société 
  

 


Alliances & Affaires

a conseillé l'acheteur

 

a acquis la société 
  

 


Alliances & Affaires

a conseillé le vendeur


 

a acquis la société
 

 



Alliances & Affaires

a conseillé le vendeur


 
 

a acquis la société


 



Alliances & Affaires

a conseillé le vendeur

  

a acquis la société 

 


Alliances & Affaires


a conseillé l'acheteur

 

 

a acquis la société 

 


Alliances & Affaires

a conseillé le vendeur


Bouygues Immobilier 

a acquis la société


URBIS 


Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

Nous rejoindre

Devenir partenaire.

Alliances & Affaires recherche des partenaires régionaux pour assurer sa représentation sur des territoires de 10/15 départements selon la densité économique du secteur. Expérience du conseil à dominante économique auprès des dirigeants de PME indispensable.  

  En savoir plus

Cession PME

 Annonces de vente

Vendre son entreprise
Acheter une entreprise

International

Consultez nous.

MEDIAFIRM

Réseau de spécialistes en achat, vente entreprise.

Annonces d'entreprises à vendre, pme pmi à acheter...

Vendre une entreprise, acheter une entreprise avec Mediafirm, cliquez ici

Tous nos articles

LES MÉCANISMES DE L'O.B.O

Vendre son entreprise, encaisser son prix,  y rester, la revendre,
c’est possible !


O.B.O.
soit Owner Buy Out (rachat par son propriétaire), cette technique financière exploitée par les fonds d’investissement permet  de réaliser cette quadrature du cercle.

Il s’agit, pour le propriétaire dirigeant d’une entreprise, de vendre celle-ci à une société holding dans laquelle il s’associe avec des investisseurs financiers.

L’intérêt commun de tous les associés de la holding : bénéficier d’un effet de levier à un terme défini. 


La magie de l'effet de levier. Qui rembourse ses dettes s'enrichi.

Illustration par l’exemple.

En année N, pour acheter une société au prix de 100 des associés investissent 20 dans le capital d’une société holding. Celle-ci emprunte 80 sur 5 ans.

La valeur de la société holding en 2015 correspond à son capital de 20 (100 – 80 de dette).

En année N+5 elle est vendue 180. Sa dette est remboursée. La société actionnaire encaisse 180.

La plus value s’élève à 160 (180-20), soit 8 fois le capital investi en année N.


Un montage simple

Originalité de l’O.B.O : le vendeur devient actionnaire majoritaire ou minoritaire de la société holding qui rachète l’entreprise. Il en demeure le dirigeant.

Il participe à la société holding par apport d’une partie des titres de sa société mise en vente.

Dans notre exemple, pour détenir 40 % du capital de la société holding qui est de 20, il doit verser 8. Il apportera donc seulement 8 % de son entreprise valorisée 100.

Il encaisse le reste, soit 92 sur les 100 du prix de vente. Il n’est imposé que sur les 92 perçus.

Généralement la dette souscrite par la société holding est garantie par le nantissement des titres achetés. Aucune caution personnelle n’est donnée par le vendeur. Il limite donc son risque à la somme investie.

Haut de page


Un montage rassurant grâce à une convergence objective d'intérêts.

Pour le chef d’entreprise

Dirigeant, il reste le principal décideur de l’entreprise, il participe aux destinées de son investissement.

Il connaît son affaire. Elle représente pour lui le risque entrepreneurial le mieux maîtrisé. Il a la certitude de ne pas être déçu quant à sa capacité de s’y épanouir. Ce n’est pas le cas lors du  réinvestissement du produit de la vente dans l’achat d’une entreprise inconnue.

Les associés financiers n’ont pas de compétences opérationnelles, remplacer un dirigeant est difficile et risqué, ils ont donc tout intérêt à créer et entretenir les conditions d’une cohabitation intelligente.

Négocier la position d’actionnaire majoritaire de la société holding permet au cédant de créer les conditions objectives d’une relative mais certaine indépendance.

Pour les associés financiers et prêteurs

Le maintien en place du dirigeant est considéré par les associés financiers et les prêteurs comme un gage de sécurité et une garantie sérieuse de réussite du projet. Le vendeur a fait ses preuves au sein de son entreprise. Il est celui qui la connaît le mieux. Ce n’est pas le cas lorsqu’elle change de main.

Un objectif de sortie partagé.

La finalité des associés financiers est de concrétiser leur plus value à moyen terme (sous 5 à 7 ans maximum). Le montage initial intègre contractuellement cette perspective. Elle se traduit par une cession globale de l’entreprise. Il est très fréquent qu’elle soit réalisée via un nouvel O.B.O. Il permet au dirigeant de rester fidèle au poste avec des avantages financiers identiques au premier montage.


Une condition sine qua none: la rentabilité

Cette construction n’a de sens que si l’entreprise est en mesure de rembourser la dette souscrite.

Sa rentabilité doit donc être dans la durée :

- d’une part supporter pour le remboursement de la dette

- d’autre part pour conserver son rôle de carburant de la croissance de l’entreprise, tant au niveau du financement de sa trésorerie que de ses investissements matériels et immatériels futurs.

L’O.B.O n’est donc pratiqué qu’avec des entreprises dont la rentabilité est réelle (10 % minimum en général et 1 M€ de résultat d’exploitation) avec des perspectives crédibles de progression à moyen terme.

Haut de page


Une formule gagnante pour tous sur tous les plans...

L’intérêt pour le chef d’entreprise vendeur :

 - concrétiser la plus value capitalisée sur son entreprise : de virtuelle et précaire, elle est convertie en espèces sonnantes et trébuchantes. Une partie importante du patrimoine familial est mise à l’abri.

- reconstituer une plus value future en partageant l’effet de levier grâce à la participation prise dans la société holding.

L’intérêt des financiers investisseurs :

- trouver à travers l’entreprise achetée un support pour bénéficier d’un effet de levier. Il leur permettra d’obtenir des taux de rendement des capitaux investis répondant à un objectif minimum de 15 à 25 % l’an. Ces investissements sont par ailleurs bonifiés par des incitations fiscales et des dispositions réglementaires pour la plupart d’entre eux.


... à condition d'en anticiper les risques...

La valorisation de l’entreprise est la pierre angulaire de la qualité du montage. Elle doit à la fois satisfaire le vendeur et ne pas hypothéquer l’avenir de la société holding qui va s’endetter pour financer l’acquisition. Il doit exister une cohérence entre les intérêts à court et à moyen terme.

Entre plusieurs fonds d’investissement les écarts de prix peuvent être considérables. Il existe entre eux une réelle concurrence et les bons dossiers sont rares. La tentation des excès est donc forte.

Comme dans toute association, le choix des partenaires, même s’ils n’interviennent pas au quotidien est fondamentale pour assurer la réussite du projet. Il faut être convaincu qu’il existera un réel affectio societatis avec les associés financiers.

Une consultation et une mise en concurrence des partenaires potentiels s’imposent donc, comme dans toute cession d’entreprise.

... en s'entourant de conseils avisés!


Tous nos articles


Pour en savoir plus sur les montages en OBO, ainsi que sur les montages LBO, LMBO, BIMBO, LBI, LMBI...

Bibliographie  montages financiers :
Tout savoir sur les : L.B.I, L.B.O, L.M.B.I, L.M.B.O, B.I.M.B.O

LBI     = Leverage Buy In (lbi).
LMBI  = Leverage Management Buy In (lmbi).
LBO    = Leverage Buy Out (lbo).
LMBO = Leverage Management Buy Out(lmbo).
BIMBO = Buy In Management Buy Out (bimbo).

LBO. Private Equity.
Montages à effet de levier.

P. Thomas. Nombre de pages : 132 pages.
Ed. :
 Revue Banque. Parution : 30/04/2010.
Rachat par : L.B.O, montages financiers, OBO, BIMBO, LBI, LMBO, LMBI.

Le guide des sociétés de capital-investissement.
LBO - Capital risque - Capital développement….

J-B. Hugot et J-P. Mocci. Nombre de pages : 543 pages.
Ed. :
 Les éditions du management. Parution : 25/08/2008.
Reprise par : LMBI, l.B.O,OBO, BIMBO, L.B.I, LMBO, montages financiers.

Le guide pratique du LBO
MBO, MBI, BIMBO, L.B.O. Racheter une entreprise grâce à l'effet de levier :

N. Boschin. Nombre de pages : 360 pages.  
Ed. :
 Editions d'Organisation. Parution : 12/03/2009.
Achat par : LBI, OBO, L.B.O, BIMBO, montages financiers, LMBO, LMBI.

OPA, OPE et LBO
M. Albouy et, C. Bonnet. Nombre de pages : 300 pages.
Ed. :
 Economica. Parution : 15/03/2008.
Acheter par : LMBO, O.B.O, montages financiers, L.B.O, LBI, BIMBO, LMBI.

Le LBO
J-P.  Clerc. Nombre de pages : 60 pages.
Ed. :
 Le génie des glaciers. Parution : 14/02/2008.
Reprendre via : OBO, BIMBO, montages financiers, L.B.I, L.B.O, LMBO, LMBI.

Le LBO. Acquérir une entreprise par effets de levier
X. Thoumieux. Nombre de pages : 112 pages.
Ed. :
 Economica. Parution : 01/02/1996.
Racheter avec : LMBO, BIMBO, LBI, montages financiers, OBO, L.B.O, LMBI.

Guide pratique des opérations de LBO et leverage buy out
V. Pintiaux. Etude. Broché.
Ed. : Gualino 75 Paris. Parution : 01/09/2007.
Achats avec : BIMBO,  montages financiers, LMBI,  LBI, LMBO, OBO, L.B.O.

Tout savoir sur le capital investissement
L.B.O,
capital-développement
G. Mougenot. Etude. Broché.
Ed. : Gualino Paris 75. Parution : 01/06/2007.
Rachats avec : LMBI, LMBO, L.B.I, OBO, montages financiers LBO, BIMBO.

LBO aspects financiers
M. Cherif. Etude. Broché.
Ed. Banque. Parution 01/03/2004.
Reprises avec : montages L.B.O, LMBO, LMBI, OBO, BIMBO, LBI.