Alliances et affaires, cession, acquisition, transmission, reprise d'entreprises

Cession achat de PME

Ils nous ont fait confiance...

   

 VITRUVE



a acquis la société  


 



Alliances & Affaires  
a conseillé le cédant

  

 VITRUVE



a acquis la société  



 



Alliances & Affaires  
a conseillé le cédant

  



a acquis la société
     



     Alliances & Affaires     
a conseillé le cédant

 


a acquis la société
    



  Alliances & Affaires    
a conseillé le cédant

 



a acquis la société    





     Alliances & Affaires    
a conseillé le cédant

 


a acquis la société
   

 

Alliances & Affaires   
a conseillé le cédant

  

 

a acquis la société  



Alliances & Affaires  
a conseillé l'acheteur

 

 

a acquis la société 



Alliances & Affaires 
a conseillé le cédant

 

 19.67 FINANCES



a acquis la société  






Alliances & Affaires 
a conseillé le cédant

  


  


a acquis la société  

 

Alliances & Affaires
   
a conseillé le cédant

 

 

a acquis la société 

 

Alliances & Affaires
  
a conseillé le cédant


 

a acquis la société 



Alliances & Affaires 
a conseillé le cédant


 BAST

PARTICIPATIONS


 

a acquis la société 




Alliances & Affaires 
a conseillé le cédant

 

a acquis la société 


Alliances & Affaires 
a conseillé le cédant

 


a acquis la société
 



Alliances & Affaires
 
a conseillé le cédant



  


a acquis la société

 




Alliances & Affaires 
a conseillé le cédant

 

 



a acquis la société 




ROMANIA


Alliances & Affaires 
a conseillé le cédant


  



a acquis la société 





Alliances & Affaires 
a conseillé le cédant

 


a acquis la société

 





Alliances & Affaires 
a conseillé le cédant


 


a acquis la société 



Alliances & Affaires 
a conseillé le cédant





a acquis la société
 



Alliances & Affaires 
a conseillé le cédant

 



a acquis la société
 




Alliances & Affaires 
a conseillé le cédant

 



a acquis la société
 




Alliances & Affaires 
a conseillé le cédant

 

 

a acquis la société


  


Alliances & Affaires
a conseillé l'acquéreur

 

 
   

a acquis la société



  


Alliances & Affaires
a conseillé l'opération

 


    



a acquis la société



  



Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

    


a acquis la société

  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

   

 

a acquis la société



 

  


Alliances & Affaires
a conseillé l'acheteur

   

 

 

a acquis la société




  


Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

   




 

a acquis la société





  


Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

 

a acquis la société


  


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 


 

a acquis la société

 

 

 
Alliances & Affaires

a conseillé le vendeur

 

a acquis la société

 

 

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

 

a acquis la société

 

 

 

 
Alliances & Affaires

a conseillé le vendeur



  

a acquis la société

 

 


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur


 

 

 

a acquis la société

 

 


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur


 

a acquis la société


  

 

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

a acquis la société

 

 

 

 

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

a acquis la société

 

 

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

a acquis la société


  

 

  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

 

a acquis la société

 

 


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

a acquis la société


  


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

a acquis la société


  


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 


  

a acquis la société


  

 

 

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

a acquis la société


  


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

a acquis la société

 

 

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 


Société du groupe P.B.M

 

 

a acquis la société


  

 


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 


  

a acquis la société


  


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

 

a acquis la société


  

 

 

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur


 

a acquis la société


  


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

a acquis la société


  


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

a acquis la société


  


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

a acquis la société

 

 

 

 

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

a acquis la société

 

 


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

a acquis la société

 

 

 

 

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur


  


  

a acquis la société


  


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

a acquis la société


  


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

a acquis la société


  

 

 

Alliances & Affaires
a conseillé l'acheteur

 


  

a acquis la société


  

 

 

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 


 

 a acquis la société


 


 

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

a acquis la société


  


  

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

 

a acquis la société


 

 

 

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

 

a réalisé un O.B.O avec
le dirigeant de la société


 

 

Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

 

 

a acquis la société 
  

 


Alliances & Affaires

a conseillé l'acheteur

 

a acquis la société 
  

 


Alliances & Affaires

a conseillé le vendeur


 

a acquis la société
 

 



Alliances & Affaires

a conseillé le vendeur


 
 

a acquis la société


 



Alliances & Affaires

a conseillé le vendeur

  

a acquis la société 

 


Alliances & Affaires


a conseillé l'acheteur

 

 

a acquis la société 

 


Alliances & Affaires

a conseillé le vendeur


Bouygues Immobilier 

a acquis la société


URBIS 


Alliances & Affaires
a conseillé le vendeur

Nous rejoindre

Devenir partenaire.

Alliances & Affaires recherche des partenaires régionaux pour assurer sa représentation sur des territoires de 10/15 départements selon la densité économique du secteur. Expérience du conseil à dominante économique auprès des dirigeants de PME indispensable.  

  En savoir plus

Cession PME

Nos références

Annonces de vente

Vendre son entreprise
Acheter une entreprise

International

Consultez nous.

MEDIAFIRM

Réseau de spécialistes en achat, vente entreprise.

Annonces d'entreprises à vendre, pme pmi à acheter...

Vendre une entreprise, acheter une entreprise avec Mediafirm, cliquez ici

Tous nos articles                              Page 2                               Page précédente

Que peut apporter une prise de participation chinoise
dans une P.M.E française?


Comment les PME peuvent-elles prendre la vague ?

Définir une stratégie

La première question que doit se poser le chef d’entreprise est de savoir si la vague est menaçante pour lui, directement (concurrence asiatique directe) ou indirectement (ses clients occidentaux se déplaçant vers l’Asie) ou bien si cette vague peut être bénéfique (par exemple touristes chinois pour une entreprise de tourisme français).
Dans tous les cas, l’entreprise française doit assurer une veille stratégique au-delà de son proche environnement et être attentive aux signaux faibles.
Le chef d’entreprise doit ensuite choisir une orientation stratégique, défensive ou offensive.
Parmi les orientations possibles, nous allons étudier celles qui consistent à nouer une alliance avec une entreprise chinoise (ou indienne). Quand on parle d’alliances, il n’est plus question de simples accords commerciaux ou de sous-traitance, tels qu’ils prévalaient avant 2004, mais bien de la création de liens capitalistiques de long terme.

S’implanter en Asie

Pour une PME française ne connaissant pas la Chine, il est difficile de créer une activité en Chine ou de prendre une participation dans une entreprise chinoise. La réglementation chinoise est complexe et changeante, les études de marché embryonnaires, le management difficile à cause des différences culturelles. Pour réussir une implantation en Chine, il est donc recommandé de prendre du temps (beaucoup de temps) pour tester le marché, choisir et s’entourer de conseils et comprendre les comportements de ses futurs partenaires. Ce qui est également très compliqué, c’est de s’adapter à la croissance élevée de ces marchés. Unes des plus belles réussites françaises est l’acquisition par le groupe SEB du leader chinois SUPOR.
Il existe des moyens de pallier ces difficultés d’implantation. Par exemple, on pourra s’appuyer sur une entreprise française déjà établie en Chine (grand groupe ou PME), en ouvrant son capital à cette entreprise française ; on pourra aussi ouvrir son capital à un fonds d’investissement présent en Europe et en Chine (il en existe plusieurs en France, dont le fonds pour les PME créé par la Caisse des Dépôts et la Banque de Développement de Chine). Les gestionnaires de ces fonds pourront trouver en Chine le meilleur partenaire industriel et ainsi faciliter et accélérer les synergies entre les partenaires français et chinois.

Faire entrer un partenaire asiatique au capital

L’alliance transfrontalière peut aussi revêtir la forme d’une entrée d’un groupe chinois (ou indien) au capital de la PME française.
Cette approche présente plusieurs avantages :

* Elle peut permettre au dirigeant souhaitant vendre son entreprise (départ à la retraite par exemple) de résoudre son problème de transmission tout en donnant à son entreprise un nouveau souffle, en l’ouvrant aux marchés les plus dynamiques.

*
Pour le dirigeant français, les problèmes juridiques, fiscaux et financiers sont plus simples, puisqu’il est sur son terrain.

* Son nouveau partenaire est très probablement un groupe d’une certaine importance avec les moyens de ses ambitions : les groupes chinois ou indiens sont généralement très solides financièrement, sans compter les aides gouvernementales qu’ils peuvent obtenir.

* Les groupes indiens ou chinois laissent généralement le management en place gérer leur acquisition. C’est une opportunité pour le dirigeant qui veut rester à la tête de son entreprise.

 Les motivations des dirigeants chinois dans leur démarche d’acquisition en Europe sont diverses. La liste ci-après n’est certainement pas exhaustive :

* Donner les moyens au groupe chinois de se développer mieux et plus vite sur son propre marché.

* Faciliter son accès aux grands groupes internationaux, présents en Chine.

* Acquérir des technologies à développer en Chine.

* Acquérir des méthodes de management à adapter dans leur propre pays.

* Préparer leur plate-forme de développement futur en Europe. 

* Placer des disponibilités financières hors de Chine

* Avoir accès aux compétences européennes

*

Quelles que soient les motivations affichées ou cachées, il s’agit toujours d’une manœuvre stratégique et non pas d’un simple investissement financier.

Page précédente                                                                          Page suivante